La stratégie de sortie du plus important investisseur : VOUS.

strategie-de-sortie.jpg

Les stratégies de sortie sont très souvent associées aux investisseurs externes (qui ne participent pas ou peu à la gestion) : fonds de capital de risque, investisseurs privés et partenaires financiers. Mais qu'en est-il de vous, les actionnaires de PME?  

Souvent, les outils de planification de sortie du propriétaire se résument à la convention d’actionnaires et la police d’assurance-vie. Ces outils fixent les modalités de rachat au décès et les protections accordées aux créanciers, aux associés et à la succession. C’est une excellente stratégie pour celui qui veut travailler jusqu’à son cercueil. Ceux qui désirent maximiser le rendement de leur entreprise auraient avantage à être un peu plus équipés.
 

Le rôle de l’actionnaire : plus qu’une « job »

Comme je l’expliquais dans un blogue précédent, le propriétaire d’entreprise occupe 3 rôles. L’un de ces rôles est celui d’actionnaire et c’est souvent celui qui est le plus négligé. Débordé par la gestion quotidienne de son entreprise, l’entrepreneur a peu de temps à consacrer à cette tâche. Le rôle de l’actionnaire de PME est souvent perçu à tort comme un rôle passif. Il collecte les fonds à la fin de l’année s’il en reste.

Il n’est pas rare de voir des propriétaires d’entreprise obtenir moins de 10% de rendement sur leur capital investi. Lors d’une transaction et de façon générale, le marché attend un rendement moyen de plus de 20%. Un écart d’évaluation important se crée entre l’actionnaire et le marché. 


Dynamiser l’entreprise

L’entrepreneur est condamné. Tant qu’il est propriétaire, il est condamné à demeurer entreprenant. En tant qu’actionnaire, il est presque obligé de faire fructifier son capital. Laisser l’argent stagner dans l’entreprise, ne pas réinvestir, ne pas innover sont autant de façons de voir le fruit de ses efforts et la valeur de son entreprise diminuer avec le temps. « Avancer sur l’air d’aller » est une stratégie qui ne fonctionne qu'à très court terme pour l’entreprise.
 

Faire travailler l’argent

Travailler avec un budget, le suivre correctement tout en s’assurant d’être financé de façon équilibrée permet aux entreprises d’avoir les fonds nécessaires pour réinvestir, maximiser le rendement tout en contrôlant le niveau de risque. Les petites entreprises accumulent des actifs pendant que les dettes diminuent. Pendant que les profits sont réinvestis, les entrepreneurs se disent : « Enfin débarrassé de la banque et des dettes. » En réalité, ce sont les bénéfices accumulés des propriétaires qui soutiennent le financement de l’entreprise. Cette façon de faire augmente le risque financier des propriétaires et de leur famille. Cela diminue les opportunités de réinvestissements et de diversification des revenus. 
 

Se fixer un objectif   

Un peu comme les fonds de capital de risque, les actionnaires auraient avantage à se fixer des objectifs financiers par rapport à leur placement. Une fois l’objectif atteint, l’actionnaire peut se poser la même question que les autres investisseurs : est-ce que je continue ou est-ce que je retire mes billes? Si la réponse est : « Je continue », assurez-vous de vous poser à vous-même la deuxième question que tous les investisseurs vous poseraient : « Comment faire pour continuer à me donner le rendement attendu sur mon investissement? »

Pour toutes questions concernant les stratégies financières corporatives, n’hésitez pas à contacter GALION FINANCE.