Créer de la valeur en conciliant les 3 rôles du propriétaire

Le propriétaire de PME occupe 3 grands rôles dans son entreprise : le rôle de dirigeant, le rôle d’employé et le rôle d’actionnaire.

Débordés, les entrepreneurs doivent faire des choix, souvent en sacrifiant le long terme aux impératifs du court terme. Le rôle d’actionnaire n'étant pas une priorité, c'est souvent lui qui en paie le prix...

Cet article explique les répercussions que ce choix entraîne et comment les propriétaires de PME peuvent améliorer leur avenir financier en étant plus attentifs à leur rôle d’actionnaire. 

Pour un propriétaire-dirigeant, il est souvent difficile de pouvoir distinguer de façon claire les 3 rôles, surtout s’il a été entrepreneur toute sa carrière. Les rôles font partie d’un tout quasi indissociable. Ceux qui ont débuté dans de grandes entreprises ont plus de facilité à faire la distinction. Dans les grandes structures, ces rôles sont souvent occupés par des personnes différentes, ce qui rend la distinction beaucoup plus facile à faire.
 

DIRIGEANT

Le propriétaire de PME se retrouve souvent à être un conseil d’administration à lui seul. Il doit connaître son marché, ses concurrents, percevoir les menaces et les opportunités. En d’autres mots, il doit développer ses habiletés stratégiques. Dans les grandes entreprises, les stratégies de l’entreprise sont généralement établies ou validées par le conseil d’administration.

Dans ce rôle, le propriétaire de PME possède l’avantage de la proximité avec les opérations et les clients. Ceci lui permet de réagir plus rapidement au changement. Par contre, comme le dit l’adage : « Deux têtes valent mieux qu’une… »
 

EMPLOYÉ

En tant qu’employé, le propriétaire d’entreprise peut occuper plusieurs fonctions. Plus l’entreprise est petite, plus ses responsabilités sont nombreuses. Dans ses fonctions de directeur général, il exécute la stratégie en allouant les ressources et en prenant les mesures adéquates pour atteindre les objectifs fixés. Il gère l’entreprise. Dans la grande entreprise, le directeur général est plus souvent un employé qu’un propriétaire.





 

ACTIONNAIRE

Un actionnaire a pour principale fonction d’assurer un rendement sur son capital. Il s’assure que les dirigeants prennent des décisions éclairées et que l’entreprise exécute les stratégies efficacement. L’actionnaire cherche le dividende ou le gain en capital.

Dans les grandes entreprises, les actionnaires ont une distance par rapport aux opérations. D’un point de vue strictement économique, cela les avantage. Faciliter le travail des employés ou des dirigeants devient une considération si cela leur apporte un bénéfice additionnel.

Le propriétaire de PME pris par ses rôles de dirigeant et d’employé prendra ses décisions avec d’autres considérations. Par exemple, plutôt que de donner certains travaux en sous-traitance, il préfèrera acquérir l’équipement pour faire le travail à l’interne. Même si économiquement, le coût d’acquérir la machine est plus élevé que la sous-traitance, il optera pour la facilité de gestion que lui procure l’acquisition. Or, s’il n’avait été qu’actionnaire, aurait-il pris la même décision ? Souvent, non. Lorsque chacune de ces décisions sont additionnées, cela peut faire une grande différence sur le rendement de l'actionnaire.
 

LES ENJEUX OPPOSÉS DE CHAQUE RÔLE

Dans les grandes entreprises, l’actionnaire, le dirigeant et l’employé ont des préoccupations différentes. L’actionnaire veut du rendement, le dirigeant, des résultats et l’employé, des moyens. S’organise une sorte d’ « arbitrage » dans l’organisation où des négociations et le choc des idées produisent des effets qui sont la plupart du temps bénéfiques pour l’entreprise.

Au sein des grandes entreprises, cet arbitrage se réalise de différentes façons : tractations politiques, engagement basé sur les objectifs, exercices de pouvoir et de motivation, entre autres.

Pour l’entrepreneur, les tractations sont de courte durée. Souvent, le rôle de l’actionnaire baisse pavillon devant l’employé et le dirigeant. L’entrepreneur décide de faire passer son rendement d’actionnaire en second plan. Le propriétaire d’entreprise justifie cette décision par des phrases telles que :

« Pour le bien de l’entreprise… » « Pour conserver mes employés… » « Pour ne pas compromettre les rendements futurs… » « Pour augmenter mes parts de marché… » « Pour offrir un service de meilleure qualité… ».
 

UNE PLUS GRANDE PRIORITÉ AUX PRÉOCCUPATIONS DE L'ACTIONNAIRE

Le propriétaire de PME aurait avantage à accorder plus d’importance à l’actionnaire. La première étape est de prendre la mesure de son rendement.

Au moment de la retraite, lorsque le moment est venu d’évaluer l’entreprise, toutes les petites décisions prisent à contre-sens du bien de l’actionnaire viennent diminuer la valeur de l’entreprise et la capacité de l’entrepreneur à prendre sa retraite. 

Une bonne stratégie pour contrebalancer le mélange des 3 rôles est d’entourer l’entrepreneur de gens expérimentés capables de l’accompagner. Dans ce cas, il est préférable de s’entourer de gens solides qui diront à l’employé, au dirigeant et à l’actionnaire ce qu’il a besoin d’entendre et non ce qu’il veut entendre.

GALION FINANCE   :    CRÉER DE LA VALEUR POUR L'ACTIONNAIRE DE PME